La Cohorte CordaBase

Contexte

Le rétrécissement de l’orifice valvulaire aortique est la pathologie valvulaire cardiaque la plus fréquente. Elle concerne 2 à 3% de la population Française de plus de 65 ans et nécessite l'implantation d'une valve biologique pour éviter l'évolution vers une insuffisance cardiaque.
12000 remplacements en moyenne sont réalisés chaque année en France. Malheureusement, toutes les bio-prothèses sont soumises à un risque de détérioration valvulaire dont la survenue est variable.

Objectifs

L’objectif de la cohorte est de d'améliorer la prise en charge des futurs patients par la sélection de prothèses biologiques plus fiables et mieux comprendre les déterminants de leur évolution.

Patients étudiés

700 patients opérés au CHU de Nantes pour une une pose de valve cardiaque biologique de type Mitroflow.
Retrouvez cette opération, réalisée et commentée par Thomas Sénage, dans une vidéo conçue par le Pôle Audiovisuel & Multimédia de l'Université de Nantes en cliquant ici.

Coordinateur

Thomas Sénage
Chirugien cardiaque

Thomas.SENAGE@chu-nantes.fr

Chercheur - UMR 1246 SPHERE « MethodS for Patients-centered outcomes and HEalth REsearch».

Nous contacter

Tel. +33(0)2 53 00 91 22

Mob. +33(0)6 83 82 26 78

Mail: contact@labcom-risca.com

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Qui sommes-nous ?

s'INSCRIRE à NOTRE NEWSLETTER?

Le laboratoire SPHERE (methodS for Patients-centered outcomes and HEalth REsearch, INSERM UMR 1246, Université de NantesUniversité de Tours) et la société IDBC (groupe A2com) ont décidé de créer ensemble le Laboratoire Commun RISCA (Research in Informatics and Statistics for Cohort-based Analyses)