Nous contacter

Tel. +33(0)2 53 00 91 22

Mob. +33(0)6 83 82 26 78

Mail: contact@labcom-risca.com

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Qui sommes-nous ?

Le laboratoire SPHERE (methodS for Patients-centered outcomes and HEalth REsearch, INSERM UMR 1246, Université de NantesUniversité de Tours) et la société IDBC (groupe A2com) ont décidé de créer ensemble le Laboratoire Commun RISCA (Research in Informatics and Statistics for Cohort-based Analyses)

 

s'INSCRIRE à NOTRE NEWSLETTER?

Accueil > Recherche > Modèles multi-états

Modèles multi-états

Détérioration des valves cardiaques biologiques : un problème de santé publique sous-estimé sans l'approche statistique asdaptée

Après une pose de valve cardiaque, l'intervalle inter-échographies est irrégulier : le diagnostic de la détérioration est censuré dans cet intervalle et certains patients peuvent même décéder après une détérioration non-diagnostiquée. Les modèles multi-états "maladie-décès" (illness-death) permettent alors d'estimer le réel risque de détérioration et de décès après détérioration.

Pondérations sur les scores de propension et modèle multi-états

Les modèles multi-états sont plus complexes à estimer que les modèles linéaires généralisés plus classiques. L'ajustement, qui consiste à multiplier les covariables pour chaque transition, aggrave cette difficulté. Nous avons donc souhaité adapter l'approche semi-markovienne à la méthode de pondération sur les scores de propension (IPW, Inverse Probability Weighting).