Nous contacter

Tel. +33(0)2 53 00 91 22

Mob. +33(0)6 83 82 26 78

Mail: contact@labcom-risca.com

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Qui sommes-nous ?

s'INSCRIRE à NOTRE NEWSLETTER?

Le laboratoire SPHERE (methodS for Patients-centered outcomes and HEalth REsearch, INSERM UMR 1246, Université de NantesUniversité de Tours) et la société IDBC (groupe A2com) ont décidé de créer ensemble le Laboratoire Commun RISCA (Research in Informatics and Statistics for Cohort-based Analyses)

 

Actualités & Blog du LabCom

Cohortes et registres : deux termes souvent utilisés à tort. Ne vous y trompez plus.

23/01/2019

En recherche clinique et épidémiologique, beaucoup d’investigateurs mettent en place une collecte de données de patients. La base de données ainsi obtenue est souvent qualifiée de « cohorte » de patients par les investigateurs cliniciens et biologistes.

 

Cependant, il existe des définitions plus précises pour les différentes bases de données observationnelles qui devraient être utilisées afin d’éviter certains malentendus, y compris lors de la publication des résultats.

 

 

 

 

Qu'est-ce qu'une cohorte ? 

 

Une cohorte  est un ensemble de patients qui sont suivis dans le temps, dans le but d’étudier l’incidence d’un événement de santé ou l’évolution d’un marqueur. Une cohorte permet par exemple d’évaluer la causalité entre une exposition et l’évolution d’une pathologie. Elle n’est pas forcément exhaustive, elle concerne le plus souvent un échantillon de patients.

 

 

 Cohorte Constances et  Cohorte ESME

 

La cohorte « Constances » a pour objectif la constitution d’un suivi de personnes en population générale. Cette base est destinée à contribuer au développement de la recherche épidémiologique et à fournir des informations à visée de santé publique.

 

La cohorte ESME, organisée par UNICANCER , permet le suivi de patients atteints d’un cancer du sein métastatique, de l’ovaire et du poumon.

 

 

 

Qu'est-ce qu'un registre? 

 

Un registre se veut au contraire exhaustif, en incluant l’ensemble d’une population répondant aux critères d’inclusion. Il concerne donc le plus souvent des patients souffrant d’une pathologie particulière au sein d’un territoire donné.

Il permet par exemple de décrire précisément la prévalence ou l’incidence d’une pathologie, comme le registre des tumeurs de l’Hérault.

 

 

 

La confusion entre ces deux définitions peut s’expliquer par le fait qu’elles ne sont pas incompatibles. On peut citer par exemple le registre REIN coordonné par l’Agence de la Bio-Médecine. Il inclut tous les patients en insuffisance rénale terminale traités en France. Le suivi annuel des patients est aussi collecté, permettant de proposer des études de cohorte.

 

 

 

 

Informations complémentaires :

 

Cohorte Constance :Facebook 

Unicancer : Facebook & Twitter

Agence de la bio-médecine : Twitter

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Les dernières actualités
Please reload

Les derniers articles
Please reload